Dans un précédent article, je vous avais parlé de la déclaration de votre adresse de résidence au Japon, pour que vous puissiez à la fois en informer la mairie mais aussi pour recevoir tout type de documents administratifs par voie postale.

Après avoir enregistré pour la première fois votre adresse de résidence au Japon, le personnel de la mairie vous parlera de la « National Health Insurance » (NHI), autrement dit la sécurité sociale du Japon.

En effet, tout étranger ayant déclaré son adresse de résidence et qui envisage de rester au Japon au moins un an doit obligatoirement souscrire à l’assurance maladie. Il est possible d’obtenir l’assurance maladie de deux manières :

    • Par votre entreprise au Japon,
    • Par la mairie de votre quartier.

Même si vous êtes inscrit à une assurance étudiante étrangère ou tout autre type d’assurances, et que vous considérez que le coût de l’assurance maladie japonaise est trop élevé voire inutile, vous devez quand même souscrire à l’assurance maladie nationale du Japon.

Dans ce nouvel article nous parlerons en détail de la sécurité sociale au Japon afin que le sujet soit le plus clair possible pour toutes les personnes qui souhaitent voyager en toute sécurité.

1. Le système national d’assurance maladie

Le système national d’assurance maladie a pour objectif de garantir à chacun la possibilité de recevoir un traitement médical en cas de maladies ou accident avec une prise en charge de 70%. Toute personne assurée verse une cotisation d’assurance en fonction de son revenu annuel. Si vous êtes étudiant, vos revenus seront faibles, donc votre cotisation annuelle sera peu élevée.

 

2. Comment fonctionne l’assurance maladie au Japon ?

L’assurance maladie au Japon est gérée par la préfecture ou la municipalité dans laquelle vous vivez. Ces organismes gouvernementaux agissent en tant qu’assureurs.

Chaque assureur traite le paiement des frais médicaux en utilisant les fonds acquis grâce à la perception de primes d’assurance (cotisations d’assurance) auprès des personnes inscrites à la sécurité sociale, mais aussi de subventions du gouvernement national, du gouvernement métropolitain de Tokyo et d’autres sources. Lorsque vous allez dans un centre médical, vous payez qu’une partie de la consultation (30%). Le reste est pris en charge par la « National Health Insurance ».

Remarque : Lorsque vous êtes étudiants, vous pouvez souscrire auprès de votre école à une mutuelle qui couvre les 30% restants.

 

3. Carte d’assurance maladie nationale

3.1 Gardez une trace de votre carte d’assurance maladie

Votre carte d’assurance maladie sert de preuve que vous êtes inscrit à la « National Health Insurance » et vous devez la présenter au centre médical.

Carte d'assurance maladie nationale au Japon

Carte médicale d’assurance maladie au Japon

Remarque: chaque membre de la « National Health Insurance » reçoit une carte comme preuve d’inscription. La carte ne peut être utilisée que par cette personne (comme la carte vitale en France).

 

3.2 Présentez votre carte au cabinet médical lors de la consultation

Présentez toujours votre carte d’assurance maladie au guichet lorsque vous aurez une consultation dans un centre médical. Une fois que vous avez confirmé votre inscription à la « National Health Insurance », vous pouvez utiliser l’assurance pour couvrir vos frais.

 

3.3 Durée de validité

La date d’expiration de votre carte d’assurance maladie est imprimée en haut à droite.

Si vous souhaitez rester au Japon plus d’un an (après votre séjour en visa étudiant ou working holidays), et que vous ne passez pas par les procédures de renouvellement de votre carte d’assurance maladie, vous deviendrez inadmissible à la « National Health Insurance » et aux prestations. Alors n’oubliez pas, après avoir effectué vos démarches pour prolonger votre séjour auprès du Bureau de l’immigration, de renouveler votre carte d’assurance maladie auprès de la municipalité du quartier où vous vivez.

 

3.4 Utilisation de votre carte

    • Lorsque vous obtenez votre carte d’assurance maladie, vérifiez-la pour vous assurer que votre adresse, nom, date de naissance et autres informations soient correctes.
    • Si votre carte est perdue, endommagée ou inutilisable, veuillez demander une carte de remplacement.
    • Les cartes d’assurance maladie ne peuvent être prêtées ou transmises à une autre personne sous peine de sanction.

 

4. Demande d’assurance maladie nationale

4.1 Rejoindre l’assurance maladie nationale

4.1.1 Admission

Les résidents étrangers enregistrés à la mairie doivent s’inscrire à la « National Health Insurance ». Même ceux qui travaillent dans une entreprise et qui souhaitent rester dans le pays plus de trois mois doivent s’inscrire à l’assurance maladie du Japon, même s’ils sont dispensés de déposer un enregistrement de résident.

Rejoindre la sécurité sociale au Japon est obligatoire pour ne pas payer la totalité des frais médicaux. Cela dit, les personnes suivantes peuvent ne pas s’inscrire à la « National Health Insurance » :

    • Les personnes couvertes par l’assurance maladie des salariés ou par un autre programme japonais d’assurance maladie publique (comprend les personnes inscrites comme personnes à charge),
    • Les personnes inscrites au programme d’assurance maladie pour personnes âgées,
    • Les bénéficiaires de l’aide sociale,
    • Ceux qui ont le statut de résidence « activités désignées » ainsi que ceux :
      • Qui sont au Japon dans le but de recevoir un traitement médical ou de fournir une assistance quotidienne à quelqu’un qui est engagé dans des activités applicables.
      • Qui sont en séjour de moins d’un an et en séjour au Japon dans le but de faire du tourisme, des loisirs ou activités similaires.Notez que même si votre séjour est inférieur à trois mois, vous pourrez peut-être vous inscrire à la sécurité sociale du Japon.
    • Si votre statut de résident vous autorise à rester au Japon pendant plus de trois mois en tant qu « artiste de spectacle », « stagiaire technique », « à charge » ou pour « activités désignées ». Les activités désignées sont confirmées via le certificat de désignation lié à votre passeport,
    • Les personnes qui se sont inscrites à la « National Health Insurance » mais dont l’enregistrement de résident a été annulé parce-que leur période de séjour est inférieure à trois mois à compter du renouvellement de leur statut de résident.

 

4.1.2 Procédures d’inscription

Vous devez suivre les procédures d’inscription à la « National Health Insurance » dans un délai de 14 jours dans les cas suivants (si vous retardez cette inscription, vous devrez payer rétroactivement  (exemple : vous arrivez en avril et vous vous inscrivez en juillet, on vous demandera le règlement des mois d’avril à juin en plus du paiement de juillet) :

    • Quand vous vous déplacez dans la ville (ou entrez dans le pays), veuillez vous inscrire à la « National Health Insurance » en même temps que vous demandez une carte de résident (enregistrement de résident).
    • Lorsque vous obtenez un nouveau statut de résidence de plus de trois mois,
    • Lorsque vous vous retirez d’un autre programme japonais d’assurance maladie (par exemple : une assurance maladie en quittant votre emploi au Japon),
    • Lorsque votre enfant est né,
    • Lorsque vous ne pouvez plus recevoir d’aide sociale.

 

Remarque : Si vous ne parlez pas encore japonais, faîtes-vous accompagner par une personne parlant japonais car le personnel au guichet de la mairie ne parle pas toujours anglais.

Pour s’inscrire, il vous faudra votre carte de résident ainsi que votre passeport et vos documents bancaires pour effectuer un prélèvement automatique. On vous donnera des imprimés à remplir pour que le conseiller calcule le montant annuel de votre cotisation.

 

4.2 Se retirer de l’assurance maladie nationale

Vous devez suivre les procédures d’annulation de la « National Health Insurance » dans un délai de 14 jours si l’un des événements suivants se produit (il vous sera demandé de retourner votre carte d’assurance maladie) :

    • Lorsque vous quittez la ville (ou quittez le pays) :

Veuillez soumettre une demande de transfert de carte de résident

Remarque: si vous soumettez une demande de transfert à l’étranger, votre carte d’assurance maladie deviendra invalide le jour après la date de votre départ du pays.

Notez que si vous maintenez votre carte de résident active et ne déposez pas de virement, vous continuerez d’être responsable de la cotisation d’assurance de paiement.

    • Lorsque vous vous inscrivez à un autre organisme japonais d’assurance maladie publique (par exemple : une assurance par votre travail) :

Remarque: si vous ne suivez pas les procédures d’annulation, vous serez inscrit à deux organismes d’assurance et continuez à payer la cotisation d’assurance.

    • Lorsque vous êtes inscrit à l’organisme d’assurance maladie pour personnes âgées :

Remarque: Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de passer par les procédures d’annulation.

    • A la mort de l’assuré,
    • Quand vous commencez à recevoir de l’aide sociale,
    • Lorsque vous recevez le statut de résident « activités désignées » dans le but de recevoir des soins médicaux de traitement ou pour fournir une assistance quotidienne à une personne,
    • Vous perdez votre statut de résident (à l’expiration de votre séjour).

 

Important :

    • Une fois que vous vous êtes retiré de la « National Health Insurance », vous ne pourrez plus utiliser votre carte d’assurance maladie. Si vous essayez de l’utiliser sans être inscrit pour recevoir des prestations de la « National Health Insurance », vous serez obligé de rembourser les frais médicaux couverts par l’assureur.
    • L’inscription à la « National Health Insurance » ne peut être annulée pour des raisons personnelles telles que le fait que l’assurance maladie soit trop élevée ou ne pas utiliser votre carte d’assurance maladie.
    • Même si vous êtes inscrit à un régime privé d’assurance maladie (y compris les étudiants étrangers) assurance-vie, ou assurance accidents de voyage, vous devez toujours rester inscrit à la « National Health Insurance ».

 

5. Méthodes de paiement

Les cotisations d’assurance sont à payer le dernier jour de chaque mois. Si le dernier jour du mois est un jour férié, ils sont à payer le jour ouvrable suivant. Les paiements sont généralement fait en utilisant l’une des méthodes suivantes :

 

5.1 Virement

Le virement bancaire est le moyen le plus pratique de payer vos cotisations d’assurance. Vous pouvez effectuer un prélèvement automatique de votre compte.

 

5.2 Relevé de paiement

5.2.1 En personne

Vous recevez chaque mois par la poste, un bulletin de versement que vous pouvez payer dans n’importe quel konbini le plus proche ou au guichet de paiement de la « National Health Insurance » à la mairie.

La première fois, vous recevrez un courrier contenant deux types de documents :

    • Un premier document (de couleur blanche) qui récapitule les cotisations d’assurance à payer par mois.
    • Un deuxième document (de couleur jaunâtre) pour votre règlement mensuel.

Remarque : votre bulletin de versement doit comporter un code barres pour pouvoir payer dans un konbini.

Sur le récapitulatif du bulletin de versement, vous retrouverez toutes les dates par mois (encadrées de couleur bleue) avec le jour où vous devez payer vos cotisations d’assurance.

Récapitulatif du bulletin de versement

Récapitulatif des cotisations d’assurance à payer chaque mois

Sur le relevé de paiement mensuel, vous trouverez quelques informations liées au document récapitulatif :

  • Encadré bleu : la date du jour où vous devez payer,
  • Encadré rouge : le tarif à payer pour le mois,
  • Encadré vert : en payant au konbini, la personne à la caisse va récupérer la partie droite du bulletin de versement,
  • Encadré orange : en payant au konbini, la personne à la caisse vous rendra la partie gauche comme preuve que vous avez payé.

Bulletin de versement

 

5.2.2 Par téléphone (Application MobileRegi)

Vous pouvez également payer par téléphone si un code barres est imprimé sur votre relevé de paiement. Utilisez votre téléphone appareil photo pour lire le code barres, puis payez en utilisant une application de banque mobile.

 

6. Si vous ne payez pas votre sécurité sociale…

    • Si vous ne payez pas vos cotisations d’assurance dans les délais, vous recevrez un avis de rappel. Si votre paiement n’est toujours pas perçu, vous recevrez une lettre écrite demandant le paiement. Vous pouvez également recevoir un appel téléphonique ou une visite.
    • Si vous ne payez pas (même après avoir reçu un rappel et / ou une lettre écrite) sans motif valable et sans consulter la mairie, vous êtes légalement soumis à une demande de règlement, ce qui peut entraîner des mesures de saisie d’arrêt ou autres mesures de paiement.

Notez que vous serez également facturé des frais de retard.

    • Si vous ne payez pas vos cotisations d’assurance pendant une période prolongée, votre carte d’assurance maladie sera remplacée par une carte d’assurance maladie à court terme. Si vous ne payez toujours pas, cela entraînera la confiscation de votre carte d’assurance maladie, qui sera remplacée par une carte d’éligibilité (certificat). Les certificats d’éligibilité exigent que vous payiez tous les frais médicaux dans les hôpitaux et d’autres établissements médicaux et à faire une demande de remboursement auprès de votre mairie.

 

Important :

Si vous éprouvez des difficultés à payer vos cotisations d’assurance en raison de problèmes imprévus (par exemple une mise à pied ou une faillite d’entreprise), ou si vous avez du mal à vous occuper de vos retards de paiements, parlez-en à quelqu’un au comptoir des paiements de la « National Health Insurance » à votre mairie.

 

7. Avantages fournis par l’assurance maladie nationale

7.1 Bénéfices médicaux

Si vous tombez malade ou si vous vous blessez, présentez simplement votre carte d’assurance maladie au centre médical. Une partie du montant du règlement est pris en charge par la « National Health Insurance ».

7.1.1 Ce qui est couvert par l’assurance maladie nationale

    • Soins médicaux ou dentaires,
    • Frais pharmaceutiques,
    • Traitements, chirurgies et autres procédures,
    • Soins à domicile,
    • Hospitalisation et soins,
    • Allocation maladie,
    • Allocation maternité,
    • Prime de naissance.

 

7.1.2 Ce qui n’est pas couvert par l’assurance maladie nationale

    • Bilan de santé,
    • Vaccinations,
    • Avortement,
    • Chirurgie esthétique et orthodontie,
    • Maladies ou blessures liées lors d’actes criminels ou malveillants (Remarque: Ils sont couverts par une assurance contre les accidents du travail),
    • Maladies ou blessures subies à la suite de combats ou d’ivresse.

 

A présent, à l’aide de tous ces renseignements vous pouvez souscrire à l’assurance maladie du Japon afin de profiter de votre séjour en toute sécurité.

Vous aimerez aussi…

My Number au Japon

My Number au Japon

My Number au Japon est un numéro à 12 chiffres associé à toutes les personnes (y compris les étrangers) qui ont une carte de résidence

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Évaluez cet article !

Note : 5 / 5. Nombre de vote(s) : 8

Ebook gratuit

Votre email a bien été reçu, vous allez recevoir un Ebook gratuitement !