Comment se motiver à apprendre le japonais ?

Comment se motiver à apprendre le japonais ?

Aujourd’hui j’écris un nouvel article sur la langue japonaise et je pense qu’il s’agira du dernier article concernant ce sujet. J’avais besoin de partager mon impression sur cette langue qui est à la fois magnifique mais difficile à apprendre.

Ce nouvel article est une suite de l’article « Comment ne jamais cesser d’apprendre le japonais ? ». Ce dernier a été écrit pour vous encourager à ne pas abandonner votre apprentissage du japonais malgré la difficulté de la langue. Il vous a permis de vous organiser de façon à trouver votre propre rythme. Oui car malheureusement dans ce monde, nous n’avons pas tous les mêmes facilités. Certaines personnes retiendront plus facilement que d’autres. C’est pourquoi il est essentiel d’y aller à son rythme. Ainsi, cela vous permettra d’aller jusqu’au bout.

 

1. Le japonais, une passion ou une mission ?

Dans cet apprentissage de la langue japonaise, il y a cette notion de motivation. Pour apprendre le japonais il faut un minimum de motivation. Sans cette motivation, il y aura peut-être un début mais pas de fin et c’est ce dont nous allons parler.

Si vous avez décidé de vous lancer dans cet apprentissage c’est pour deux raisons : soit vous aimez la culture japonaise ou soit en plus d’être passionné, vous avez un objectif derrière la tête. On parlera donc d’une passion et d’une mission.

 

1-1. Apprendre le japonais par passion

Nous sommes passionnés à partir du moment où nous aimons quelque chose en lien avec le Japon. Il peut s’agir de tout et n’importe quoi. Tout dépend du moment où vous avez été en contact avec le Japon la première fois. Cela peut être la culture, la langue directement, les mangas, les animés, les jeux vidéo, la gastronomie et j’en passe. Cela peut vraiment être tout ce qui peut être aimé.

 

1-2. Apprendre le japonais par mission

À contrario, une mission va être plutôt à titre professionnel. Une mission prend son sens lorsque vous commencez a employer le mot « devenir ». Il s’agira donc d’un métier et encore une fois ça peut être tout ce que l’on veut : traducteur, professeur, écrivain, développeur, mécanicien, etc.

Pourquoi je parle de ces nuances ? Parce-que le degré de motivation va être plus ou moins important. Mais je tiens à préciser qu’il s’agit uniquement de mon point de vu.

J’ai remarqué que lorsque nous sommes passionnés de quelque chose dans la vie de tous les jours, tôt ou tard, il est possible qu’on le sera moins. Alors que lorsque nous avons un but bien précis dans la vie, généralement si on y tient, on fait tout pour y arriver. Et cela peut être clairement appliqué à la langue japonaise. Si j’avais continué à apprendre le japonais parce-que j’aimais écrire ces syllabes ou caractères qui m’était inconnu autrefois, j’aurai sans doute, petit à petit, arrêté cette activité.

En ce qui me concerne et comme je viens de le dire, à la base, j’ai commencé à écrire le japonais pour la beauté de l’écriture. Mais petit à petit, je me suis ensuite intéressé à la culture. À ce moment-là, je suis encore dans la passion. Puis un peu plus tard, j’ai eu cette envie de m’y installer pour travailler, exercer mon métier au Japon. C’est à ce moment-là que ma passion est passée au stade de mission. Depuis je ne cesse d’apprendre car j’ai envie d’atteindre un objectif.

Je vous rassure, il est tout à fait possible d’apprendre le japonais en étant passionné. Mais je pense sincèrement que le degré de motivation est plus présent lorsque vous avez un réel objectif.

Si vous tenez absolument travailler au Japon pour exercer un métier qui vous tient à cœur mais que vous commencez petit à petit à délaisser votre apprentissage à cause de la difficulté, tenez bon ! Ou venez m’en parler ^^. C’est valable pour moi aussi. Même si je suis motivé et que j’ai un objectif, je peine encore à apprendre. C’est difficile ! Mais je sais pertinemment que si j’abandonne, je n’atteindrais pas mon objectif. Et ce n’est pas une chose que je souhaite.

J’ai écrit cet article non pas pour décourager ceux qui apprennent le japonais par passion mais plus pour connaître la raison pour laquelle nous ne sommes pas pleinement motivé.

À présent avec ces deux articles, vous devriez être capable de vous organiser et toujours être motivé pour apprendre le japonais. Je vous souhaite toute réussite ! 🙂

Comment ne jamais cesser d’apprendre le japonais ?

Comment ne jamais cesser d’apprendre le japonais ?

Apprendre le japonais n’est jamais chose facile et cela ne l’est jamais tout autant lorsque vous êtes à l’école ou au travail.

Aujourd’hui, j’écris ce nouvel article pour vous aider à suivre les bonnes méthodes d’apprentissage du japonais pour ainsi ne jamais cesser d’apprendre, et peu importe vos occupations personnelles. Il s’agit donc de mes propres méthodes que j’ai finies par entreprendre suite à mon expérience.

Pour la petite histoire, j’ai commencé à apprendre le japonais il y a 7 ans quand j’étais en lycée professionnel. J’avais appris les hiragana et les katakana puis j’avais suivi les premiers cours sur le site web « IciJapon ».

Ensuite, dès que je suis entré en BTS, j’ai soudainement arrêté tout contact avec mon apprentissage pour le japonais ! Tout simplement parce-que je n’arrivais plus à suivre avec les cours de l’école. Surtout que j’avais perdu le rythme entre les devoirs que je fournissais en Bac Pro et ceux que je devais fournir en BTS… Ce passage entre les deux a complètement changé mes habitudes. C’était certain, je devais faire une croix sur le japonais et travailler sur mes cours pour réussir mon année de BTS. Chose qui a servi à quelque chose bien sûr… (ironie).

C’est seulement 4 ans plus tard que j’ai repris mon apprentissage pour le japonais, lorsque j’étais en école d’ingénieur. Et pour le coup, je peux vous assurer que j’avais vraiment tout oublié (^^’).

Donc mon véritable apprentissage du japonais a débuté officiellement il y a maintenant 2 ans ! Pendant ces deux ans d’apprentissage, j’ai tout de même encore rencontré de nombreuses difficultés à apprendre et pas seulement par la difficulté du langage lui-même. Mais à cause du rythme que je devais suivre entre école, travail et japonais ! Oui parce-que en fait, en école d’ingénieur j’étais en alternance.

Malgré tout, j’ai su tenir le coup. Mais ne croyez pas que j’apprenais le japonais tous les jours hein (^^). Même si vous êtes motivés, si vous vous forcez à apprendre le japonais beaucoup et tous les jours en plus de vos cours à l’école ou en rentrant du travail, tôt ou tard vous allez finir par perdre ce rythme et qui plus est, cela pourrait vous mener à l’abandon. Du moins c’est ce que j’ai personnellement ressenti plus d’une fois en essayant de trop apprendre.

Ah j’oubliais encore une chose qui va d’ailleurs vous déplaire. A part l’école et le travail, quelle est l’autre occupation pour laquelle on y consacre du temps ? Les jeux vidéo bien sûr ! 😉 . Bon cela dépend des personnes ou dans la classe scolaire dans laquelle vous vous situez. En ce qui me concerne, j’ai eu une grosse période jeux vidéo au lycée mais j’ai subitement arrêté (voire diminué fortement) en école d’ingénieur parce-que pour le coup j’avais plus le temps. Et même pas à cause du japonais que j’apprenais ! Cela pourrait faire figure d’un autre article mais si votre avenir a plus d’importance que les jeux vidéo, automatiquement vous allez faire des choix sur ce dont vous aurez le plus besoin.

 

1. Comment ne jamais cesser d’apprendre le japonais ?

La solution est simple. Il suffit de s’organiser en travaillant un minimum par jour et non énormément. Et si vous manquez un jour, deux jours voire trois jours (grand max.) en une semaine, c’est pas trop grave. Par contre, je déconseille fortement de faire une pause d’une semaine (surtout quand vous apprenez vos kanji). Cela semble peu mais c’est fou comme on oublie vite ! 😮

Mon apprentissage a connu deux périodes : celle où j’apprenais avec des applications mobiles et celle où j’apprenais avec le « Minna no nihongo » (+ des applications mobiles).

 

2. Des outils d’apprentissage efficaces

Utiliser des outils c’est bien, utiliser les bons outils c’est mieux !

 

2-1. Apprendre avec des applications mobiles

Ce qui est génial avec les applications mobiles c’est que vous pouvez les utiliser où vous voulez ! Alors si comme moi, vous prenez les transports en commun, ouvrez vos applications préférées (et je ne parle pas des jeux Supercell bien sûr ou autres) mais d’applications de japonais et faites des quizz ! Les quizz sur « JA Sensei », « Obenkyo » ou encore « JLPTN5 » sont géniaux ! Donc déjà, que vous soyez à l’école ou en entreprise (travail), vous pouvez vous exercer dans le train, le bus ou même à la pause du midi. Et avec les quizz on apprend très vite !

Enfin le soir, quand vous rentrez chez vous, si vous êtes à l’école faites vos devoirs en priorité ! Votre enseignement pour l’école ou vos projets en entreprise seront toujours prioritaires pour votre avenir. Même si vous souhaitez travailler plus tard au Japon. Ensuite, je vous invite à apprendre le japonais pendant 30 min au moins. C’est ni trop ni rien. Bon, il m’arrivait de ne pas apprendre le japonais le soir mais à la place je faisais plus de quizz dans les transports en commun. En gros il faut que vous trouviez un équilibre. Je le rappelle encore, évitez juste de faire des pauses de 1 semaine.

Juste pour vous donner une idée, quand je faisais des pauses d’une semaine, j’étais frustré ! Parce-que je savais que je pouvais rapidement tout oublier alors je devais re-réviser ce que j’avais appris. Je faisais révisions sur révisions. Bref j’avançais pas. C’est en me fixant 30 min par jour que j’ai su garder un rythme convenable.

 

2-2. Apprendre avec des livres

Concernant maintenant votre apprentissage avec un vrai support tel que des manuels scolaires, si vous êtes à l’école il est préférable de s’en occuper le week-end. Oui, le week-end généralement c’est le moment où vous avez le plus de temps. C’est pas aussi simple que d’ouvrir une application mobile, il faut que vous vous posiez quelque part forcément pour travailler au calme.

En ce qui me concerne, lorsque j’étais en alternance, j’apprenais avec le « Minna no Nihongo » et j’apprenais en semaine. D’ailleurs, j’ai mis du temps à le terminer (14 mois) car j’avais du mal à trouver mon rythme parmi tout ce que le livre proposait (traductions, vocabulaires, exercices (si vous avez le livre d’exercice) et un CD pour la compréhension orale). Le premier livre contient 25 cours composés de plusieurs règles de grammaire.

Ce que j’ai fini par faire pour suivre un rythme convenable était d’apprendre un cours par semaine et le week-end j’apprenais les nouveaux kanji du cours. Je ne passais qu’au cours suivant que quand j’avais acquis les nouveaux kanji. Ainsi je progressais à la fois sur le plan grammaire, traductions et vocabulaire. Les exercices que je faisais étaient simples : écrire plusieurs fois les kanji et créer des phrases avec la grammaire et le vocabulaire que j’avais appris. Bon par contre, je ne me suis absolument pas focalisé sur la compréhension orale.

 

Depuis septembre 2017 (fin de mon cursus en alternance) je ne travaille plus. Par contre je poursuis mon apprentissage du japonais, entre autres. Et je peux vous dire que mon rythme a soudainement changé. Maintenant j’apprends un cours tous les deux jours et j’apprends les nouveaux kanji du cours tous les deux autres jours héhé (lundi : cours 1, mardi : kanji, mercredi : cours 2, mercredi : kanji, etc.). Avec ce nouveau rythme, j’espère finir la deuxième partie du livre débutant du « Minna no Nihongo » (cours 26 à 50) en 3 mois.

 

3. Ce qu’il faut retenir

Quand vous êtes à l’école ou en entreprise, apprenez le japonais avec des applications mobiles en faisant des quizz. Mine de rien, ça vous aide à retenir les kanji rapidement. Puis le soir, vous pouvez écrire les kanji plusieurs fois sur une feuille. Ainsi vous progresserez à la fois sur l’écrit et la mémoire. Le soir, vous pouvez également faire de la grammaire, de la conjugaison, des exercices mais gardez à l’esprit que je conseille de travailler au moins 30 min. Si vous avez le temps d’apprendre plus, faites-le. Mais avec un minimum par jour, vous pouvez garder un rythme régulier sans vous arrêter.

Donc voilà, vous connaissez mon rythme et celui que je vous invite à suivre. Apprendre c’est bien, trouver son rythme c’est mieux ! 😉

Minna no Nihongo – Niveau débutant 1 (révision)

Minna no Nihongo – Niveau débutant 1 (révision)

Si vous apprenez le japonais, vous suivez des cours soit sur internet via des sites web proposant des cours gratuits, soit des applications mobiles, des vidéos ou encore des livres.

En ce qui me concerne, au début, je ne savais pas trop où mettre le nez alors j’ai profité des quelques cours gratuits sur le site IciJapon. Ensuite, comme j’avais un nouveau téléphone portable, j’ai pu m’installer quelques applications gratuites telles que « Obenkyo », « Takoboto » ou encore « JA Sensei (version gratuite) » que j’ai longuement utilisé dans les transports en commun.

Enfin un peu plus tard, je souhaitais suivre des cours plus concrets. Plusieurs personnes me conseillaient un certain livre fortement utilisé dans les écoles de langue japonaise en France et au Japon. C’est pourquoi je me suis dirigé vers ce fameux livre, le « Minna no Nihongo » (みんなの日本語).

Aujourd’hui j’ai terminé le premier livre du « Minna no Nihongo » (niveau débutant 1). Ce livre contient 25 cours contenant chacun de nombreuses règles de grammaire, du vocabulaire et des traductions. Je reconnais qu’après avoir fini ce livre, j’ai appris énormément de choses à l’écrit et qu’il m’arrive d’avoir oublié certaines règles. C’est pourquoi, pour ne rien oublier, je me suis fait des fiches de révisions.

Ces fiches sont principalement consacrées aux particules, des traductions de phrases que l’on exprime régulièrement et tout type de questions que j’ai pu trouver à travers les 25 cours de ce livre.

Si vous aussi vous apprenez avec ce livre, ces fiches de révisions vous seront grandement utiles.

 

1. Les particules, quand les utiliser ?

ParticulesUtilisationsExemples
- sujet- 私はルカです。= Je suis Luka. / Je m'appelle Luka.
- possession
- chose/personne/lieu <-> position
- remplacement de nom
- ミラ一さんは IMC の会社員です。= M. Miller est employé d'IMC.

- 郵便番号は銀行の隣にあります。= Le bureau de poste est à côté de la banque.

- カリナさんのかばんはどれですか。あの赤くて、おおきいのです。= Lequel est le sac de Karina ? C’est celui qui est rouge et grand.
- interrogation- 大丈夫ですか = Est-ce que tu vas bien ?
- indication dans le temps
- échange (à cette personne)
- dans / sur
- mot quantitatif (période) <-> verbe
- pour
- nom <-> verbe ‘entrer’, ‘s’assoir’, ‘joindre’
- indication de position du nom
- action avant une autre / action avant de
- action terminée il y a…
- 6時半に起きました。= Je me suis levé à 6h30.

- 7月2日に日本へ来ました。= Je suis venu au Japon le 2 juillet.

- 桜ちゃんに花をあげました。= J’ai donné une fleur à Mlle Sakura.

- 東京デイズニ一ランドは千葉県にあります。= Disneyland Tokyo est dans la préfecture de Chiba.

- 1か月に2回映画を見ます。= Je vais au cinéma deux fois par mois.

- 神戸へインド料理を食べに行きます。= Je vais à Kobe pour manger de la cuisine indienne.

- ここに入ってはいけません。= Vous ne pouvez pas entrer ici.

- ここに車を止めてください。= Arrêtez la voiture ici, s’il vous plaît.

- 会議は5時までに終わります。= La réunion aura terminé avant 5h.

- 日本へ来る前に、日本語を勉強しました。= J’étudie le japonais avant de venir au Japon.

- 田中さんは1時間まえに、出かけました。= M. Tanaka est parti il y a une heure.
- indication de lieu- 日曜日、奈良へ行きます。= Dimanche, je vais à Nara.
- exclamation- 北海道に馬がたくさんいますよ = Il y a beaucoup de chevaux à Hokkaido !
- liaison de commentaires adversative (possibilité d’utiliser けど à la place de が)
- nom <-> verbe ‘aimer’, ‘comprendre’, ‘avoir’, ‘vouloir’
- superlatif interrogatif
- préambule
- nom <-> adjectif
- nom <-> できます
- 日本の食べ物はおいしいですが、高いです。= La nourriture japonaise est bonne mais chère.

- いちごが好きです。= J’aime les fraises.

- 1年でいつがいちばん寒いですか = Quand est-ce qu’il fait le plus froid dans l’année ?

- すみませんが、塩を取ってください。= Excusez-moi, pouvez-vous me donner du sel ?

- 大阪は食べ物がおいしいです。= La nourriture d’Osaka est délicieuse.

- ミラ一さんは日本語ができます。= M. Miller sait parler japonais.
- indique le complément d'objet direct d'un verbe transitif
- indique le point de départ (verbes utilisés : ‘出ます’ , ‘おります’)
- ジュ一スを飲みます。= Je bois du jus.

- 7時に家を出ます。= Je quitte la maison à 7h.
から- A partir de …
- Comme / Parce-que
- Après avoir
- 京都駅から16番のバスに乗ってください。= Prenez le bus n°16 à partir de la gare de Kyoto.

- 時間がありませんから、新聞を読みません。= Comme je n’ai pas le temps, je ne lis pas le journal.

- いいえ、読みません。時間がありませんから。= Non, je ne le lis pas. Parce-que je n’ai pas le temps.

- このお仕事が終わってから、食べます。= Je vais manger après avoir fini ce travail.
- moyen/outil
- lieu (place) <-> verbe
- liaison de plusieurs phrases en une
- action à ne pas faire + ください
- 電車で行きます。= Je vais en train.

- はしで食べます。= Je mange avec des baguettes.

- 駅で新聞を買います。= J’achète un journal à la gare.

- カリナさんは学生で、マリアさんは主婦です。= Karina est étudiante et Maria est femme au foyer.

- ここで写真を撮らないでください。= Ne prenez pas de photos ici, s’il vous plaît.

 

2. Faire des phrases avec des mots courants

Mots courantsTraductions des mots courantsExemples
… et …- 銀行の休みは土曜日と日曜日です。= La banque est fermée le samedi et le dimanche.
… et … entre autres- 箱の中に手紙や写真があります。= Il y a des photos et des lettres, entre autres, dans la boîte.
aussi- 私も会社員です。 = Je suis aussi employé d’une entreprise.
De … jusqu’à …から ... まで ...- 9時から5時まで勉強します。= J’étudie de 9h jusqu’à 5h.
Déjà もう- もう荷物を送りましたか = Avez-vous déjà envoyé le paquet ?
Pas encoreまだ- いいえ、まだです。= Non, pas encore.
Très とても- ペキンはとても寒いです。= Il fait très froid à Pékin.
Pas très / Pas bienあまり- シャンハイはあまり寒くないです。= Il ne fait pas très froid à Shanghai.

- 英語があまり分かりません。= Je ne comprends pas bien l’anglais.
Bien よく- 英語がよく分かります。= Je comprends bien l’anglais.
Un peu少し- 英語が少し分かります。= Je comprends un peu l’anglais.
Beaucoup たくさん- お金がたくさんあります。= J’ai beaucoup d’argent.
Pas du tout全然- お金が全然ありません。= Je n’ai pas du tout d’argent.
à côté- 郵便番号は銀行の隣にあります。= Le bureau de poste est à côté de la banque.
Il n’y a rien / Il n’y a queだけ- パワ一電気に外国人の会社が1人だけいます。= Il n’y a qu’un seul employé étranger chez Power Electric.
(comparatif)より- この車はあの車より大きいです。= Cette voiture-ci est plus grande que cette voiture-là.
quelque partどこか- 冬休みはどこかへ行きましたか = Êtes-vous allés quelque part pendant les vacances d’hiver ?
quelque chose何か- 何かを飲みたいです。= J’ai envie de boire quelque chose.
n’est pas facileなかなか- 日本ではなかなか馬を見ることができません。= Au Japon, on ne peut pas voir si facilement des chevaux.
absolument ぜひ- ぜひ北海道へ行きたいです。= Je voudrais absolument aller à Hokkaido.
n’est-ce pas ? , non ?ね / でしょう- 山田さんの番号は871の6813ですね = Le numéro de téléphone de M. Yamada est le 871-6813, c’est bien ça ?

- あしたパ一テイ一に行くでしょう。= Vous allez à la soirée demain, n’est-ce pas ?
Quand とき妻が病気のとき、会社をやすみます。= Quand ma femme est malade, je m’absente du bureau.
Si … alors …- これを回すと、音が大きくなります。= Si vous tournez ceci, alors le son augmente.
Si …ら / もし ... ら- お金があったら、旅行します。= Si j’avais de l’argent, je voyagerais.

- もし1億円あったら、いろいろな国を旅行したいです。= Si j’avais cent millions de yen, j’aimerais voyager dans plusieurs pays.
Quand … / Après … / Une fois … / Dès que- 家へ帰ったら、すぐシャワ一を浴びます。= Je prends une douche dès que je rentre chez moi.
Même si …- 雨が降っても、洗濯します。= Même s’il pleut, je ferai une lessive.

 

3. Les questions, comment les construire ?

Types de questionsTraductionsExemples
Est-ce que ?- ミラ一さんは先生ですか = Est-ce que M. Miller est professeur ?
Où ?どこ- お手洗いはどこですか = Où sont les toilettes ?
Dans quelle direction ?どちら- お手洗いはどちらですか = Où sont les toilettes ?
Quelle ? / Quel ? / Qu’est-ce que ? / Comment ?- 今何時ですか = Quelle est heure est-il maintenant ?

- これは何ですか = Qu’est-ce que c’est ?

- 何の本ですか = Qu’est-ce que c’est comme livre ?

- 何で奈良へ行きますか = Comment est-ce que vous allez à Nara ?

- 桜ちゃんは何歳ですか = Quel âge a Sakura ?
Quand ?いつ- いつ日本へ来ましたか = Quand est-ce que vous êtes arrivés au Japon ?
C’est comment ?どうですか- 日本の生活はどうですか = Comment trouvez-vous la vie au Japon ?
C’est quel genre ? / Quel + nom ?どんな- 奈良はどんな町ですか = Comment est la ville de Nara ?

- どんなスポ一ツが好きですか = Quel sport aimez-vous ?
Pourquoi ?どうして- どうして朝新聞を読みませんか = Pourquoi ne lisez-vous pas le journal le matin ?
Lequel ? (choix)どちら- サッカーと野球とどちらが面白いですか = Lequel est plus intéressant, le football ou le baseball ?
Puis-je ?もいいですか- 写真を撮ってもいいですか = Puis-je prendre des photos ?
(Demande son chemin ou comment faire quelque chose)どうやって- 大学までどうやって行きますか = Comment allez-vous à l’université ?
C’est à qui ? (chose)どれ- ミラ一さんの傘はどれですか = Lequel est le parapluie de M. Miller ?
C'est qui ? (personne)どの- サントスさんはどの人ですか = Lequel est M. Santos ?