Apprendre le japonais n’est jamais chose facile et cela ne l’est jamais tout autant lorsque vous êtes trop occupé par la formation que vous suivez à l’école ou par votre travail en entreprise.

Aujourd’hui, j’écris ce nouvel article pour vous aider à suivre les bonnes méthodes d’apprentissage du japonais pour ainsi ne jamais cesser d’apprendre, et peu importe vos occupations personnelles. Il s’agit donc de mes propres méthodes que j’ai finies par entreprendre suite à un mauvais rythme d’apprentissage.

Pour la petite histoire, j’ai commencé à apprendre le japonais il y a 7 ans quand j’étais en lycée professionnel. J’avais appris les hiraganas et les katakanas puis j’avais suivi des cours gratuits en ligne.

Ensuite, dès que je suis entré en BTS, j’ai soudainement arrêté tout contact avec mon apprentissage du japonais. Tout simplement parce-que je n’arrivais plus à suivre avec les cours à l’école. A ce moment-là, j’avais surtout perdu le rythme entre les devoirs que je fournissais en Bac Pro et ceux que je devais fournir en BTS. Ce passage entre ces deux classes a complètement changé mes habitudes. C’était certain, je devais arrêter d’étudier le japonais en autodidacte et me concentrer sur mes études professionnels pour réussir mon année de BTS.

C’est seulement 4 ans plus tard que j’ai repris mon apprentissage pour le japonais, lorsque j’étais en école d’ingénieur. Et pour le coup, je peux vous assurer que j’avais vraiment tout oublié.

En reprenant mes cours de japonais en autodidacte, je rencontrais encore de nombreuses difficultés car je devais à la suivre : mes cours en école d’ingénieur, mon travail en entreprise et mon apprentissage personnel du japonais.

Malgré tout, j’ai su tenir le coup. Mais ne pensez pas que j’apprenais le japonais tous les jours. Même si vous êtes motivés, si vous vous forcez à apprendre le japonais tous les jours en plus de vos cours à l’école ou en rentrant du travail, tôt ou tard vous allez finir par perdre ce rythme et cela pourrait même vous mener à l’abandon. C’est ce que j’ai ressenti plus d’une fois en essayant de trop apprendre.

Bien entendu, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour étudier correction le japonais, il faut que vous diminuez certaines activités personnelles. En ce qui me concerne, j’ai eu une grosse période jeux vidéo au lycée mais j’ai rapidement arrêté quand je suis entré en école d’ingénieur parce-que pour le coup j’avais plus le temps. Si vous souhaitez vraiment réussir, il faut consacrer plus de temps à ce qui vous permettra un jour d’atteindre vos objectifs personnels.

Alors pour éviter de cesser tout contact avec son apprentissage du japonais, nous allons nous intéresser aux bonnes pratiques.

1. Comment ne jamais cesser d’apprendre le japonais ?

La solution est simple. Il suffit de s’organiser en travaillant un minimum par jour et non énormément. Si en une semaine, vous manquez un jour, deux jours voire trois jours, ce n’est pas trop grave. Par contre, je déconseille fortement de faire une pause d’une semaine (surtout quand vous apprenez vos kanji). Cela semble peu mais c’est fou comme on oublie vite !

Mon apprentissage du japonais a connu deux périodes :

  • celle où j’apprenais avec des applications mobiles,
  • celle où j’apprenais avec le « Minna no nihongo » (et des applications mobiles).

 

C’est pourquoi nous allons nous intéresser aux applications mobiles que j’ai utilisé et qui m’ont permis de progresser, ainsi qu’aux livres scolaires.

 

1.1 Apprendre avec des applications mobiles

Ce qui est génial avec les applications mobiles c’est que vous pouvez les utiliser où vous voulez ! Alors si comme moi, vous prenez les transports en commun, ouvrez vos applications préférées (et je ne parle pas des jeux Supercell ou King bien sûr) mais d’applications pour apprendre le japonais ! Les applications les plus intéressantes sont celles qui contiennent des quizz. Voici la liste des applications mobiles que sur lesquelles j’apprenais le japonais :

  • JA Sensei,
  • Obenkyo,
  • JLPTN5,
  • Takoboto

 

Tout d’abord, que vous soyez à l’école ou au travail en entreprise, vous pouvez vous exercer dans le train, le bus ou même à la pause du midi en faisant des quizz. Personnellement, j’y trouvais un réel plaisir et cela m’a permis d’apprendre rapidement.

Enfin le soir en rentrant de l’école (ou du travail en entreprise), je vous recommande de faire vos devoirs en priorité parce-que selon moi votre enseignement professionnel sera toujours une priorité pour votre avenir. Ensuite, je vous invite à apprendre le japonais pendant une durée de 30 min au moins. C’est ni trop ni rien. Il faut que vous trouviez un équilibre, votre propre rythme.

Lorsque je faisais des pauses d’une semaine, j’étais frustré parce-que je savais que je pouvais rapidement tout oublier alors je devais à nouveau réviser ce que j’avais appris. Il m’arrivait de faire des révisions sur des révisions. Ce qui ne me permettait pas d’avancer mon apprentissage du japonais. C’est en me fixant un minimum de 30 min par jour que j’ai su garder un rythme convenable.

 

1.2 Apprendre avec des livres scolaires

Concernant maintenant votre apprentissage avec un vrai support tel que des manuels scolaires, si vous êtes à l’école il est préférable de s’en occuper le week-end. Généralement c’est le moment où vous avez le plus de temps. C’est pourquoi il faut que vous vous installez pour travailler au calme.

Lorsque j’étais en alternance, j’apprenais avec le « Minna no Nihongo » et j’apprenais en semaine. D’ailleurs, j’ai mis du temps à le terminer le premier livre pour débutants (14 mois) car j’avais du mal à trouver mon rythme parmi tout ce que le livre proposait (traductions, vocabulaires, exercices (si vous avez le livre d’exercice) et un CD pour la compréhension orale). Le premier livre contient 25 cours composés de plusieurs règles de grammaire.

Ce que j’ai fini par faire pour suivre un rythme convenable était d’apprendre un cours par semaine et le week-end j’apprenais les nouveaux kanji du cours. Je ne passais qu’au cours suivant que quand j’avais acquis les nouveaux kanji. Ainsi je progressais à la fois sur le plan grammatical, sur la traduction et le vocabulaire. Les exercices que je faisais étaient simples : écrire plusieurs fois les kanji et créer des phrases avec la grammaire et le vocabulaire que j’avais appris. Par contre, je ne me suis absolument pas focalisé sur la compréhension orale.

Depuis septembre 2017 (fin de mon cursus en alternance) comme je ne travaille plus en entreprise, je poursuis mon apprentissage du japonais. Et je peux vous dire que mon rythme a soudainement changé. Maintenant j’apprends un cours tous les deux jours et j’apprends les nouveaux kanji du cours tous les deux autres jours (lundi : cours 1, mardi : kanji, mercredi : cours 2, mercredi : kanji, etc.).

 

2. Ce qu’il faut retenir

Quand vous êtes à l’école ou en entreprise, apprenez le japonais avec des applications mobiles en faisant des quizz. Cela vous aide à retenir les kanji rapidement. Puis le soir, vous pouvez écrire les kanji plusieurs fois sur une feuille. Ainsi vous progressez à la fois sur l’écrit et la mémoire. Le soir, vous pouvez également faire de la grammaire, de la conjugaison, des exercices mais gardez à l’esprit que je conseille de travailler au moins 30 min. Si vous avez le temps d’apprendre plus, faites-le. Mais avec un minimum par jour, vous pouvez garder un rythme régulier sans vous arrêter.

Parfois avant de vous lancez dans une formation, il est intéressant de comprendre la raison qui vous a poussé à prendre ce choix. Certaines personnes étudieront le japonais parce-qu’elles aiment la langue et la culture entre autres, et d’autres l’auront choisi parce-qu’elles veulent travailler au Japon. Je pense sincèrement qu’entre la passion et le travail, le degré de motivation n’est pas le même.


Rejoignez les autres abonnés

Recevez les dernières informations détaillées du Great Tourist Nizuka

Apprendre le japonais
Apprenez les bases fondamentales du japonais


Apprendre le japonais 

 

PUBLICITÉ

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Évaluez cet article !

Note : / 5. Nombre de vote(s) :

ENVIE D'ALLER PLUS LOIN ?

 

En vous abonnant, vous devenez au courant

des nouveaux articles en exclusivité mais cela vous donne également 

une chance garantie de participer à tous les jeux concours !

Merci, votre demande d'abonnement a été réussie !