Le Mont Takao (高尾山, « Takao-san ») est un sommet de 599 mètres d’altitude situé dans la préfecture de Tokyo au Japon. La randonnée à Takao est très appréciée par les touristes car le mont est assez proche du centre de la capitale et il offre la possibilité de le gravir par de nombreux chemins.

Après en avoir souvent entendu parler, j’ai proposé à un ami japonais de nous y rendre et nous avons pu traverser deux des sept sentiers du Mont Takao.

Dans ce nouvel article, je vais vous parler du déroulement de la randonnée, ce que vous pouvez y trouver et ce que j’en ai pensé.

 

1. Aller au Mont Takao (transports, coûts et distance)

1.1 Transports en commun

Pour aller au Mont Takao, vous devez rejoindre la gare Takaosanguchi. Pour cela, selon votre gare de départ, vous avez deux choix possibles :

  1. Prendre la ligne de train « Chuo », d’aller jusqu’à la gare Takao, de changer de train pour prendre la ligne « Keio » en vous arrêtant à la station Takaosanguchi.
  2. Prendre directement le train « Keio » et de vous arrêter à la gare Takaosanguchi.

 

1.2 Coûts et distance des transports en commun

Pour vous déplacer en trains jusqu’à la gare Takaosanguchi, vous pouvez choisir d’acheter un ticket de train ou d’utiliser votre carte de transport en commun.

A Tokyo, plus vous vous situerez loin, plus le montant de vos transports sera élevé. Donc le coût de votre trajet dépendra de votre gare de départ.

En partant de Shinjuku, je vous recommande d’utiliser la « Keio-Line » car le trajet sera moins coûteux que si vous utilisiez la « Chuo-Line ». Si vous êtes déjà sur la ligne « Chuo », vous pouvez y rester.

    • Keio-Line : 390 Yens (47min l’aller),
    • Chuo-Line : 680 Yens (1h15 l’aller).

 

2. Bien s’équiper pour le Mont Takao

La randonnée au Mont Takao se situe en pleine forêt dans laquelle vous allez devoir marcher sur la terre parfois boueuse, entre de hautes plantes et même sur des cours d’eau (selon les sentiers). Comme il s’agira d’une forêt, la présence d’insectes sera d’actualité. C’est pourquoi avant de vous y rendre, je vous recommande de bien vous équiper grâce aux équipements suivants :

    • des chaussures de sport (sans tissu),
    • un jogging ou un short de sport,
    • un spray anti-moustique,
    • Une serviette contre la transpiration (ça sera mieux que les mouchoirs).
    • 2 petites bouteilles d’eau au moins.

 

3. La randonnée du Mont Takao

3.1 La carte des 7 sentiers du Mont Takao

Carte Mont Takao

En sortant devant la gare constituée d’un joli bois, vous trouverez cette immense carte présentant les différents chemins que vous pourrez emprunter pour escalader le Mont Takao. A croire que la seule activité possible à Takaosanguchi est la randonnée du Mont Takao.

Vous pouvez donc remarquer les 7 sentiers suivants :

    • Sentier n°1 (couleur violette) : il s’agit de la piste la plus longue en montée (100min) que vous pourrez faire. Elle peut rejoindre les pistes 2, 3 et 4.
    • Sentier n°2 (couleur bleue) : vous pouvez rejoindre la deuxième piste plus rapidement en empruntant le télésiège.
    • Sentier n°3 (couleur verte) : ce sentier au même titre que les pistes 4 et 5 permet d’observer des bâtiments traditionnels.
    • Sentier n°4 (couleur verte foncée) : ce sentier au même titre que les pistes 3 et 5 permet d’observer des bâtiments traditionnels.
    • Sentier n°5 (couleur verte kaki) : ce sentier au même titre que les pistes 3 et 4 permet d’observer des bâtiments traditionnels.
    • Sentier n°6 (couleur orange) : pendant une bonne partie du sentier, cette piste suit un ruisseau.
    • Sentier n°7 (couleur rouge/inariyama) : dès le début pendant 5min, vous avez le droit à de nombreux escaliers vous permettant de prendre de la hauteur assez rapidement. Ensuite le sentier prend de la hauteur petit à petit.

En ce qui me concerne, j’avais choisi la piste 6 en montée et la piste 7 en descente. Une fois que vous avez choisi votre sentier, vous devez prendre le chemin situé à la droite de la carte (peu importe le sentier).

 

3.2 Le télésiège du Mont Takao

En marchant quelques mètres, vous allez rejoindre la station de départ du télésiège. Il vous permet d’atteindre la piste 2 plus rapidement.

Télésiège au Mont Takao

Si vous longé le chemin bétonné situé à gauche du télésiège (sans rentrer dedans), vous rejoindrez l’un après l’autre les différents sentiers. En me rendant la première fois au Mont Takao, comme j’ai choisi le sentier n°6, je vous parlerai uniquement de celui-ci.

 

3.3 Mon expérience au Mont Takao : sentier n°6 (montée)

Parmi les 7 sentiers différents, j’avais choisi le sixième car il se situait auprès d’un ruisseau. Dans la nature, j’aime ressentir la fraîcheur à travers les arbres et les cours d’eau, donc c’était idéal.

En traversant le sixième sentier, au début du parcourt vous tomberez sur de petits autels, puis le long du chemin vous trouverez quelques airs de repos où vous pourrez vous asseoir sur des bancs, en profiter pour boire de l’eau ou prendre des photos sur le joli ruisseau.

Pendant 20 min de parcourt depuis le départ, tout se passait bien, je n’étais pas trop fatigué mais j’avais chaud. C’est pour cette raison que si vous avez une serviette, vous pouvez vous essuyez de temps en temps, c’est très pratique.

Au bout d’un moment, le chemin n’existait plus. En effet, la piste menait directement sur le ruisseau. C’est-à-dire que pour continuer, nous devions plus ou moins marcher sur l’eau. Bien entendu, je n’avais pas les chaussures de sports adéquates. Mais j’ai finalement pu ne pas mettre les chaussures dans l’eau car le chemin était également recouvert de grosses pierres sur lesquelles il était possible de marcher. D’ailleurs cette partie du sentier fut selon moi la plus sympathique à traverser. Nous étions vraiment au coeur de la forêt, les pieds à moitié dans l’eau.

Passage sur le ruisseau du Mont Takao du sentier 6

En quittant le ruisseau, nous avons pu retrouver le sentier. C’est après avoir traversé le ruisseau que le chemin devenait de plus en plus difficile à escalader. En effet, nous avons rencontré de plus en plus d’arbres sur notre chemin dont de nombreuses racines qui recouvraient le sentier. Mais encore une fois, c’était beau et un plaisir à enjamber. En continuant notre marche, nous avons à deux reprises traversé un petit pont en bois permettant le passage au-dessus du ruisseau.

La fin du sentier n°6 était plus intense car nous avons eu le droit à de nombreux escaliers qui nous ont rapidement achevé. Une fois que vous arrivez au bout des 599 mètres d’altitude, le sol est plat, bétonné et aménagé avec un restaurant. Tous les sentiers se réunissent. C’est là-bas que nous avons pris notre déjeuné. Nous avons rencontré un chat qui surveillait notre casse-croute.

 

Sur le Mont Takao, par beau temps il est normalement possible d’apercevoir le Mont Fuji à partir d’un spot. Malheureusement pour nous, il n’y avait rien à voir et rien à prendre de jolie en photo. Alors après avoir repris des forces, nous sommes reparti mais cette fois-ci en choisissant le sentier n°7. La seule chance que nous avons eu en choisissant ce parcourt était le joli paysage d’une partie de la ville lointaine. Le septième chemin était encore plus raide avec un nombre incalculable d’escaliers. La descente était plus difficile pour les jambes. Mais après une heure de marche, nous avons pu arriver au bout du chemin.

Le Mont Takao était pour moi la première randonnée que je faisais au Japon. Bien que je ne suis pas un grand randonneur, j’ai pris un grand plaisir à gravir le Mont Takao.

Pour obtenir plus d’informations sur les autres pistes, vous pouvez directement vous rendre sur le site internet Keio qui se permettra de vous offrir plus de précisions.

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Évaluez cet article !

Note : 5 / 5. Nombre de vote(s) : 8