Ouvrir un compte bancaire au Japon à Shinsei Bank

Ouvrir un compte bancaire au Japon à Shinsei Bank

Au Pays du soleil levant, quand vous voyagez pendant une durée d’au moins 3 mois, il est nécessaire d’ouvrir un compte bancaire au Japon. D’une part, en faisant un important virement de votre compte bancaire français vers votre compte bancaire japonais, cela vous permettra de réduire les commissions de transfert. D’autre part, en ayant un travail à temps partiel, votre employeur vous demandera vos coordonnées bancaires afin de vous verser chaque mois votre salaire.

La création du compte bancaire est une étape difficile dans le processus d’une installation au Japon, mais ayant créé le mien, je suis en mesure de vous expliquer les procédures a effectuer pour ouvrir un compte bancaire au Japon.

Bien qu’il existe quelques banques au Japon, je vais vous parler de la création d’un compte bancaire à la Shinsei Bank.

1. La Shinsei Bank au Japon

La Shinsei Bank (銀行新生est une institution financière japonaise qui propose une gamme complète de produits et de services financiers aux clients institutionnels et aux particuliers.

Le siège social de la Shinsei Bank est situé à Tokyo et ses nombreuses agences bancaires sont situées dans les quartiers de la capitale à Shinjuku, Shibuya, Ikebukuro, Ginza, Shin-shimbashi mais aussi ailleurs au Japon comme à Nagoya, Osaka, Kobe ou encore Kyoto.

Pour ouvrir votre premier compte bancaire à la Shinsei Bank, il faut donc se rendre dans l’une de leur agence principalement présente dans la capitale. L’idéal est de se rendre dans l’agence la plus proche de chez vous.

 

2. Pré-requis pour ouvrir un compte bancaire à Shinsei Bank

La première fois que je me suis rendu dans l’agence Shinsei Bank située à Shinjuku, cela ne s’est pas passé comme je l’aurai espéré. En effet, pour ouvrir votre compte bancaire à la Shinsei Bank, il faut être en possession des pré-requis qui vous seront demandés.

    • Etre au Japon depuis au moins 6 mois (nouvelle réglementation depuis 2019),
    • Un niveau correct en anglais,
    • Une carte de résidence valide,
    • Un numéro de téléphone portable/fixe japonais,
    • Un identifiant My Number,
    • Une raison suffisante pour les convaincre d’ouvrir un compte bancaire chez eux (exemple : pour le travail).

 

En ce qui me concerne, lorsque je me suis rendu la première fois à Shinjuku pour ouvrir mon compte bancaire à la Shinsei Bank, je me suis fait rapidement recalé parce-que mon niveau d’anglais n’était pas à la hauteur des attentes de la femme qui m’avait reçu.

En arrivant au Japon la première fois, c’est vrai que mon niveau d’anglais n’était pas exceptionnel mais je savais quand même parler et comprendre un petit peu. La femme m’avait donné un document à lire concernant le système bancaire de la Shinsei Bank. J’ai lu assez rapidement le long document pour ne pas la faire patienter trop longtemps mais à ma grande surprise, j’ai compris juste après que ce qu’elle voulait surtout, c’était de tester mon niveau d’anglais. Je n’avais encore jamais vu cela auparavant. Je n’ai rien contre les japonais qui parlent anglais mais j’ai clairement rien compris à ce qu’elle me racontait. La seule chose qu’elle m’a dit avant de me recaler est : « les américains savent parler anglais… ».

Après cela, des amis m’ont conseillé d’aller à la Shinsei Bank située à la gare de Tokyo, où j’ai été bien accueilli. En une semaine, mon niveau d’anglais n’a pas évolué mais cela ne m’a pas du tout empêché d’ouvrir mon compte bancaire à la Shinsei Bank de Tokyo Station.

 

3. Comment ouvrir un compte bancaire à la Shinsei Bank

3.1 Ouvrir un compte bancaire en agence

En vous rendant la première fois dans l’une des agences de la Shinsei Bank, vous expliquerez la raison pour laquelle vous souhaitez ouvrir un compte bancaire chez eux. Une personne de l’accueil s’occupera directement de vous en vous posant des questions simples :

 

Avant de vous rendre en agence, vérifiez vraiment que vous avez les pré-requis exigés afin de créer votre compte bancaire directement. Ensuite, à l’aide d’une tablette tactile, je devais remplir un formulaire pour créer mon compte bancaire. Les informations demandées dans ce formulaire sont les suivantes :

 

Quand vous avez complété le formulaire, la personne vous demandera votre carte de résidence et elle l’a prendra en photo avec sa tablette tactile. Après un léger temps d’attente, afin qu’ils récupèrent mes informations personnelles, j’ai pu créer en moins d’une heure mon compte bancaire et obtenir ma carte bancaire japonaise chez Shinsei Bank. En créant votre compte bancaire à la Shinsei Bank, vous obtenez :

    • Une carte bancaire de débit (Cash Card),
    • Un compte bancaire que vous pouvez gérer en ligne,
    • Un RIB,
    • Un courrier par la poste avec vos identifiants personnels (mots de passe),
    • Une carte qui vous permet de vous identifier en ligne lors de la connexion à votre compte (Security Code Card).

 

3.2 Ouvrir un compte bancaire en ligne

C’est en ayant ouvert mon compte bancaire dans une agence physique que j’ai ensuite découvert qu’il était possible d’en ouvrir un en ligne. Je me suis rendu compte que les procédures étaient les mêmes qu’en banque physique.

Et là, je repense à la fois où je me suis fait refouler à la Shinsei Bank de Shinjuku. Pour quelle raison un bon niveau d’anglais était-ce important si nous pouvions ouvrir notre compte bancaire en ligne ? C’est paradoxal.

A ce jour, le service de création de compte bancaire en ligne à la Shinsei Bank est toujours actif, alors que ce soit dans une agence bancaire ou en ligne, vous pouvez créer votre compte bancaire (en ayant bien évidemment les pré-requis demandés).

Pour créer votre compte bancaire à la Shinsei Bank en ligne, vous devez :

    • Remplir un formulaire de demande d’ouverture de compte bancaire (toutes les explications détaillées sont présentes sur le formulaire),
    • Fournir une copie de votre carte de résidence valide,
    • Fournir une copie originale d’une facture d’électricité (si vous êtes en appartement) ou une facture de votre abonnement téléphonique au Japon.
    • Envoyez par courrier les 3 documents précédents dans une enveloppe à l’adresse suivante :
      • Meguro Production Center
        Shinsei Bank
        Arco Tower,
        8-1 Shimomeguro 1-chome,
        Meguro-ku, Tokyo 153-8511

 

Une semaine plus tard, vous recevrez par courrier, une enveloppe avec votre carte bancaire de débit (Cash Card), une carte d’identification pour vous connecter à votre compte en ligne (Security Code Card), ainsi que vos mots de passe pour vous connecter à votre compte en ligne.

Lorsque vous aurez de l’argent sur votre compte bancaire japonais, vous pourrez à l’aide de votre carte de débit, retirer de l’argent dans tous les ATM du Japon.

 

4. Comment faire des achats en ligne

Jusqu’à maintenant, nous avons appris à ouvrir un compte bancaire japonais à la Shinsei Bank et ainsi nous avons pu obtenir notre première carte bancaire. Comme je le disais précédemment, votre cash card vous permettra uniquement de retirer de l’argent dans les ATM. C’est-à-dire qu’il vous sera impossible de faire des achats sur internet ou payer vos courses au supermarché.

Contrairement à notre système bancaire français, au Japon vous aurez une carte de débit vous permettant de retirer de l’argent ainsi qu’une carte de crédit pour dépenser sur internet et en magasin.

A la Shinsei Bank, il est possible de faire une demande de carte de crédit (Gaica) sur leur site internet ou directement à l’agence bancaire. Pour obtenir votre carte de crédit Gaica, vous devez :

    • Vous connecter à votre compte bancaire en ligne,
    • Faire une demande de carte Gaica,
    • Vous inscrire sur le site internet APLUS, un service en ligne qui travaille avec la Shinsei Bank et qui vous fournira une carte Gaica,
    • Confirmer votre inscription via le lien que vous recevrez par email,
    • Ainsi vous recevrez par courrier, votre première carte de crédit Gaica.

 

Après avoir reçu votre carte de crédit Gaica, vous devrez l’activer pour pouvoir l’utiliser. Pour activer votre carte de crédit Gaica, vous devez :

    • Vous connecter à votre compte APLUS,
    • Vous rendre dans l’onglet « Activer »,
    • Entrer les informations présentes sur votre carte Gaica,
    • Valider vos informations pour activer votre carte de crédit Gaica.

 

Ainsi, vous aurez en votre possession, un compte bancaire japonais à la Shinsei Bank avec une carte de débit et une carte de crédit Gaica pour faire vos achats en magasin et en ligne sur internet.

 

Vous aimerez aussi…

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien. En effet, vous constaterez que les japonais se déplacent très souvent à vélo et que les parkings à vélos sont tout le temps pleins.

En arrivant la première fois au Japon en visa étudiant, j’avais choisi une sharehouse à proximité de l’école de japonais dans laquelle j’allais étudier de façon à me faciliter la distance (25min à pieds). Mais honnêtement, comme j’appréhendais les périodes hivernales au Japon, j’avais décidé de m’acheter un vélo pour pouvoir me rendre à l’école plus rapidement et confortablement possible.

Contrairement à la France, un vélo au Japon s’immatricule comme les voitures et nombreux sont les contrôles et les réglementations.

Dans ce nouvel article, je vais donc vous aider à choisir votre vélo de façon à ce qu’il corresponde le mieux à vos attentes, que vous fassiez la meilleure affaire et que vous preniez connaissance de toutes les procédures à entreprendre pour l’immatriculer.

 

1. Quel vélo choisir au Japon ?

Au Japon, vous croiserez toutes sortes de vélos, qu’ils soient petits ou grands, avec ou sans panier et même qu’ils soient manuels ou électriques. Chaque vélo à son identité et son utilité, ce qui nous ferait craquer pour l’un ou l’autre. En arrivant à Tokyo la première fois, je savais quel genre de vélo je voulais exactement alors le choix fut rapidement fait. C’est alors que j’ai essayé de trouver le vélo adapté à mes goûts et à mon budget.

 

En vous promenant au Japon, vous remarquerez différents types de vélos :

    • Le vélo porteur enfants ou panier, autrement appelé « Mamachari » est sans aucun doute le vélo que vous verrez le plus de fois au Japon. Il s’agit du vélo japonais par excellence, très apprécié par les japonais depuis bien longtemps. Que vous ayez des enfants à récupérer à la maternelle ou les courses à faire en magasin, le Mamachari est de loin le plus multifonctionnel et il existe de différentes façons :
      • avec porteur pour enfant sur le guidon,
      • avec porteur pour enfant sur le guidon et à l’arrière du vélo,
      • avec panier à l’avant,
      • avec panier à l’avant et à l’arrière du vélo.
    • Le vélo pliant est un petit vélo simple qui a la possibilité de se plier. C’est celui que je possède personnellement. Il est très léger et ne possède pas de panier mais il peut se plier et s’emporter partout. Si vous avez pensé à l’emmener avec vous, je vous recommande d’acheter une housse pour le transporter plus facilement.
    • Le vélo mini à panier est encore plus petit que le vélo pliant, et contrairement à ce dernier, le vélo mini possède quant à lui un panier. Ce vélo est le plus léger que vous pourrez trouver et il vous permettra d’emporter vos courses grâce au panier positionné à l’avant du guidon.
    • Le vélo de course est grand et sans doute le plus rapide. Il est idéal si vous avez prévu de vous évader à travers les villes du Japon.
    • Le vélo cross est un vélo assez standard qui vous permet de vous déplacer rapidement ou vous promenant en ville comme en forêt.

Parmi tous ces vélos, les Mamachari (avec porteur enfant et panier) existent également en électrique. Mais bien entendu le coût ne sera pas le même. C’est pourquoi le choix de votre vélo aura son importance selon la durée de votre séjour au Japon.

 

2. Où acheter un vélo au Japon ?

Maintenant que vous avez une idée de votre vélo idéal, vous allez devoir le trouver et l’acheter. Pour cela, au Japon il existe de nombreux endroits pour acheter votre vélo. Comme partout, vous pouvez acheter un vélo en magasin dans les grandes enseignes tel que chez Bic Caméra ou des dans les magasins moins connus. Il est également possible d’acheter un vélo d’occasion grâce à des sites en ligne et plus incroyable encore, au Japon vous pouvez acheter des vélos recyclés.

 

2.1 Acheter un vélo en magasin dans les grandes enseignes

Bic Camera est un grand magasin d’électronique qui propose également la vente de vélos. Vous trouverez de nombreux et différents types de vélos.

 

Logo de Bic Camera

Logo de Bic Camera

 

En magasin dans les grandes enseignes au Japon, le prix d’un vélo neuf correspond au prix auquel coûte un vélo acheté en France par exemple. C’est-à-dire que dans un certain ordre, les vélos de courses seront les plus chers, les vélos de cross le seront un peu moins que ceux de courses, les plus petits vélos un peu moins chers encore et les mamachari quant à eux sont les moins chers parmi tous. Enfin tous les vélos électriques sont presque, voire plus chers que les vélos de courses.

 

2.2 Acheter un vélo en magasin dans les petites enseignes

Il existe des magasins consacrés uniquement à la vente de vélo au Japon. Vous les trouverez sûrement plus difficilement mais si vous en trouvez un, sachez que selon moi vous trouverez pas de meilleur endroit pour acheter votre vélo au Japon. En effet, les magasins de petites enseignes vendent des vélos neufs identiques à ceux que vous trouverez dans les grandes enseignes comme chez Bic Camera, mais qui vous coûteront beaucoup moins cher.

Lors de ma première année à Tokyo, je vivais à Higashinakano et en faisant quelques recherches, j’avais trouvé deux petites enseignes qui vendaient des vélos neufs. Je me suis donc rendu dans chacun des deux petits magasins à vélos, et j’ai comparé les vélos et les prix.

 

Magasin de vente de vélos au Japon

サイクルピット村田 – Petit magasin de vente de vélos à Higashinakano

 

Pour vous aider à trouver ce genre de petits magasins de vélos, vous pouvez vous rendre sur Google Map, et taper « サイクル » (traduit par « cycle ») suivi de la ville dans laquelle vous résidez. Bien que ces magasins soient petits, ils sont complets ! Vous pouvez acheter votre vélo, le faire immatriculer sur place, acheter de nombreux accessoires pour votre vélo et même regonfler vos pneus de vélo gratuitement grâce à une pompe en libre service.

 

2.3 Acheter un vélo d’occasion au Japon

Lorsque je recherchais un vélo au Japon, j’avais commencé par rechercher un vélo d’occasion car je ne voulais pas dépenser un prix faramineux. Craigslist est un site internet d’annonces où il est possible à la fois de trouver un emploi et même de trouver des produits d’occasion comme Leboncoin en France. Bien qu’il est possible d’acheter un vélo d’occasion sur Craigslist, les prix varient entre chaque vélo. C’est-à-dire que les vélos de courses par exemple, même s’ils sont d’occasion, seront toujours aussi chers pour la plupart.

Logo Craiglist

En comparant les quelques vélos qui m’intéressaient sur le site Craigslist, je me rendais compte que les vélos vendus dans les petites enseignes n’étaient pas beaucoup plus chers que ceux d’occasion. C’est ce qui m’a permis de faire mon choix définitif avant de me rendre dans le petit magasin de vélo à Higashinakano. C’est plus intéressant d’avoir un vélo neuf dont le prix n’est pas excessivement cher. Sachant que vous pourrez à votre tour le revendre sur Craigslist quand vous déciderez de rentrer en France.

 

2.4 Acheter un vélo recyclé au Japon

Enfin, ce qui m’a surpris le plus lors de ma recherche de vélo au Japon, c’est le fait de pouvoir acheter un vélo recyclé. En effet, les vélos usagés ou mis à l’abandon sont recyclés par des entreprises qui se chargent de les réparer et de les embellir pour les revendre.

 

 

Ici, vous aurez la chance d’acheter un vélo à prix cassé. Contrairement à un vélo d’occasion, vous ne vous ferez pas avoir. En effet, le vendeur pourra vous dire ce qui aura été cassé et réparé, il pourra tout vous dire sur la fiabilité du vélo. Au moins, s’il vous arrive un problème avec le vélo recyclé, vous serez prévenu. C’est plus rassurant que d’acheter son vélo d’occasion et découvrir des cassures petit à petit.

Pour vous aider à trouver un vélo recyclé, vous pouvez vous rendre sur Google map et taper « リサイクル自転車 » (traduit par recyclage de vélo). Une entreprise de recyclage est assez reconnu à Yoyogi, il s’agit de « Recycling Garden Yoyogi shop » qui remet également en vente tout autre type de produit.

 

3. Comment immatriculer un vélo au Japon ?

Au Japon, comme les véhicules routiers, vous devez immatriculer votre vélo pour vous déplacer légalement. Lorsque vous achetez votre vélo en magasin ou dans un centre de recyclage, le vendeur vous fera compléter un petit formulaire pour vous enregistrer. L’enregistrement permettra de retenir certaines informations sur votre identité et assignera un numéro d’immatriculation à votre vélo.

Les informations que vous devez fournir dans le formulaire d’enregistrement sont les suivantes :

    • Date du jour,
    • Prénom et nom (rômaji et katakana),
    • Adresse postale de votre lieu de résidence au Japon,
    • Code postale,
    • Numéro de téléphone japonais (si vous en avez un c’est mieux).

 

Le vendeur se chargera de compléter le formulaire en y ajoutant les informations suivantes :

    • Numéro d’immatriculation de votre vélo,
    • Type du vélo,
    • Couleur du vélo,
    • S’il s’agit d’un nouveau vélo ou d’un ré-enregistrement,
    • De l’endroit où le vélo a été acheté.

 

Pour terminer la procédure d’enregistrement, le vendeur vous fournira la facture de votre vélo ainsi qu’une copie du petit formulaire avec votre numéro d’immatriculation.

 

4. Réglementation et sécurité routière en vélo au Japon

La sécurité routière au Japon est toute aussi importante en voiture qu’en vélo, c’est pourquoi si vous faîtes du vélo vous allez devoir respecter certaines règles :

    • Il est interdit de faire du vélo en ayant consommé de l’alcool,
    • Il est interdit de faire du vélo en portant un parapluie à la main quand il pleut,
    • Il est interdit de parler au téléphone ou d’écouter de la musique en faisant du vélo,
    • Il est interdit de faire du vélo sans lumière la nuit ou dans les tunnels,
    • Rechargez ou réparez votre lumière de vélo si elle est endommagée,
    • Il est interdit de faire du vélo à deux sur un vélo avec une seule selle,
    • Il est interdit de freiner avec ses pieds,
    • Assurez-vous que votre vélo est en bon état pour se déplacer (serrage de selle à vélo, guidon, freins, pneus),
    • Assurez-vous que les freins de votre vélo soit sec s’il pleut,
    • Faîtes réparer votre vélo dès que celui-ci présente une anomalie,
    • Évitez de faire du vélo dangereusement, de manière trop rapide,
    • Évitez de faire du vélo en parallèle avec un autre vélo,
    • Évitez de faire du vélo si le chemin ne permet pas de faire du vélo facilement (trop de monde sur les trottoirs, montée difficile)
    • Évitez d’emporter votre vélo dans le train si vous ne pouvez pas le plier.

En faisant du vélo au Japon, même si vous avez respecté les réglementations routières, vous le droit à de nombreux contrôles. En effet, tel que cela l’a été pour moi, je me suis fait contrôler deux fois sur mon vélo alors que j’étais arrêté. La police veut tout simplement vérifier que le vélo vous appartient. C’est pourquoi le policier vous posera quelques questions comme « D’où vous venez ? » ou encore « Est-ce que ce vélo vous appartient ? ». Il sortira alors sa machine pour scanner votre numéro d’immatriculation pour savoir si le vélo vous appartient. Bien que vous êtes au Japon, il est fréquent de se faire voler au vélo.

 

5. Que faire si j’ai perdu mon vélo au Japon ?

Bien que le Japon est un pays où vous serez en sécurité, sachez qu’il est fort possible de voir son vélo disparaître. En effet, si vous ne respectez pas les quelques réglementations ou tout simplement que vous ne verrouillez pas votre vélo, vous pouvez perdre votre vélo.

Si vous avez perdu votre vélo, pas de panique ! Veuillez-vous rendre soit dans le « kôban » (poste de police) situé dans la ville dans laquelle vous avez laissé votre vélo la dernière fois ou dans la ville où vous résidez. Normalement peu importe le poste de police, ils auront le même matériel pour retrouver votre vélo.

 

Police au Japon

 

Pour retrouver votre vélo, veuillez donner votre numéro d’immatriculation de votre vélo aux policiers. Ces derniers se chargeront de trouver votre vélo grâce à son numéro d’immatriculation à l’endroit exacte où il se trouve lors de la recherche. La police vous donnera alors son emplacement et vous pourrez le récupérer.

Si vous le retrouvez à la fourrière, cela signifie que vous avez stationné votre vélo dans une zone non autorisée. Vous allez devoir payer une caution pour récupérer votre vélo à la fourrière.

Si vous ne le retrouvez pas, il n’y a pas trente mille solutions, une personne vous a volé votre vélo et a retiré votre numéro d’immatriculation. C’est pourquoi, pensez à verrouiller votre vélo même si vous êtes au Japon, car cela arrive également.

Vous aimerez aussi…

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien

Abonnement téléphonique au Japon

Abonnement téléphonique au Japon

En voyageant au Japon la première fois, vous constaterez rapidement que la Wifi est disponible dans la quasi totalité des gares ferroviaires et elle vous sera d’une grande aide si vous voulez vous déplacer pendant vos vacances. Cependant, lorsqu’il s’agit d’un voyage de plus longue durée, la wifi ne sera plus suffisante et il faudra alors se tourner vers un abonnement téléphonique.

Avoir un abonnement téléphonique au Japon, vous permet surtout d’obtenir un numéro de téléphone japonais qui devient indispensable si vous voulez travailler. Mais qu’en est-il de la demande d’un abonnement téléphonique au Japon ? En effet, cela devient plus compliqué lorsqu’on ne comprend pas le japonais.

C’est pourquoi je vais vous aider à faire votre demande facilement même si vous ne connaissez pas un mot en japonais, pour que vous puissiez avoir à la fois de la « data » (mémoire pour aller sur internet) et un numéro de téléphone japonais.

1. Où acheter un abonnement téléphonique au Japon ?

Le Japon est très connu pour tous ses magasins d’électroniques où il est possible de retrouver vraiment tout ce que l’on veut. Bic Camera (jap : ビックカメラ) est le nom d’une des plus grandes chaînes de magasins d’électroniques au Japon et il y en a tellement qu’il vous sera impossible de ne pas en croiser.

Logo de Bic Camera

Logo de Bic Camera

Lors de mon séjour à Tokyo en visa étudiant, je me suis rendu dans l’un de ces fameux magasins d’électroniques pour choisir mon premier abonnement téléphonique.

A première vue, on dirait un magasin Fnac que nous avons en France mais le Bic Camera semble cent fois plus grand. En effet, Bic Camera est souvent divisé en plusieurs étages bien organisés de façon à trouver ce que l’on veut par étage.

 

2. Quel abonnement téléphonique acheter au Japon ?

2.1 Choix de la carte SIM

En vous promenant à travers les nombreux rayons du Bic Camera, vous trouverez différentes cartes SIM situées généralement à côté des caisses. Bic Camera vous proposera différentes cartes SIM que vous pouvez choisir en fonction des éléments suivants :

    • Le nombre de mémoires pour aller sur internet,
    • La marque de l’opérateur téléphonique,
    • Le prix.

En ce qui concerne la marque de l’opérateur, vous avez tellement de choix qu’il est difficile de choisir l’un ou l’autre, surtout quand on ne connaît pas ces opérateurs au Japon. Actuellement j’ai toujours une carte SIM de l’opérateur NTT Docomo. Mais vous en verrez encore bien d’autres comme :

    • Softbank,
    • Yahoo! mobile,
    • Rakuten,
    • Apple.

Mais pour choisir votre abonnement téléphonique, cela dépendra surtout de votre budget pendant la durée de votre voyage et de votre utilisation d’internet. Vous remarquerez d’ailleurs que les abonnements téléphoniques au Japon sont bien plus chers qu’en France.

2.2 Demander des informations sur la carte SIM

Jusqu’à maintenant vous avez choisi votre carte SIM mais qu’en est-il de l’abonnement téléphonique et du numéro de téléphone japonais que vous souhaitez avoir ?

Quand vous avez choisi votre carte SIM, je vous recommande d’en discuter avec un vendeur chez Bic Camera, que ce soit en rayon ou à la caisse. N’hésitez surtout pas à demander si l’article que vous avez choisi, vous permet d’avoir un abonnement téléphonique de 1 an (si vous êtes en visa étudiant ou PVT) et donc avoir un numéro de téléphone.

A ce moment-là, je vous suggère de tenter votre chance en parlant anglais. Dans le cas contraire, les phrases suivantes pourront vous aider :

    • Y-a t-il un numéro de téléphone ? = 電話番号がありますか = denwa bango ga arimasu ka ?
    • Je voudrais un abonnement téléphonique pour 1 an. = 1年間の電話購読が欲しいです = ichi nenkan no denwa kōdoku ga hoshīdesu.

 

3. Compatibilité des téléphones au Japon

3.1 Support de la 4G au Japon

Au moment de vos échanges, la personne vous fera remplir des formulaires et il testera la carte SIM dans votre téléphone portable pour savoir si votre smartphone supporte la 4G au Japon. Vous le saurez rapidement si votre téléphone affiche le petit « 4G » sur votre écran.

    • Si votre smartphone affiche « 4G » sur votre écran, c’est qu’il supporte la 4G du Japon.
    • Si votre smartphone affiche « H+ » ou un réseau moins puissant que la 4G :
      • Soit au moment où vous testez la carte SIM le réseau circule moins bien,
      • Soit votre téléphone ne supporte pas la 4G du Japon.

Si le petit 4G ne s’affiche pas, la personne vous proposera d’acheter un nouveau téléphone qui pourra capter la 4G.

En ce qui me concerne, l’écran affichait « H+ » mais j’ai décidé de ne pas acheter de nouveau smartphone car le mien fonctionnait encore très bien. J’ai tout de même acheté ma carte SIM et à ma grande surprise, j’ai pu capter la 4G en sortant du magasin ! Pendant un an d’utilisation, j’ai très bien capté la 4G sans aucun problème de latence.

 

3.2 Smartphone compatible au Japon

Si votre téléphone a de l’âge et que vous avez déjà pensé à en acheter un nouveau, vous pouvez acheter un nouveau smartphone parmi ceux qui vous seront proposés. Sinon, vous pouvez choisir de garder le vôtre comme je l’ai fait. Mais si vous voulez vraiment savoir si votre smartphone est utilisable au Japon, voici une liste de marques de téléphones portables qui supportent la 4G au Japon :

    • Apple,
    • Arrows,
    • Asus,
    • Aquos,
    • Digno,
    • Fujitsu,
    • Huawei,
    • LG,
    • M,
    • Motorola,
    • Oneplus,
    • Oppo,
    • Sharp,
    • Sony,
    • Samsung,
    • V30+.

Je recommande tout de même d’avoir un téléphone pas trop vieux, fabriqué en 2015-2016.

 

4. Paiement de votre abonnement téléphonique

Après avoir choisi votre carte SIM et rempli les formulaires qu’on vous donnera, vous pourrez enfin payer votre abonnement téléphonique. Chez Bic Camera, on vous demandera alors de payer à l’aide d’une carte bancaire (japonaise ou française). En payant avec une carte bancaire française, n’oubliez pas que vous paierez chaque mois une commission en plus du montant de l’abonnement téléphonique.

Ainsi, grâce à votre nouvel abonnement téléphonique et votre numéro de téléphone japonais, vous pourrez créer un compte bancaire au Japon ou trouver facilement du travail.

Vous aimerez aussi…

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien

Carte de transport au Japon avec la Suica

Carte de transport au Japon avec la Suica

En arrivant au Japon pour la première fois, parmi les difficultés que vous allez rencontrer, nous avons celle qui concerne directement les transports en commun. Après être arrivé à l’aéroport de Narita, vous rejoindrez Tokyo à l’aide d’un premier ticket spécial pour le « Narita Express ». Mais en arrivant par l’aéroport de Haneda, vous pourriez acheter directement une des cartes les plus utilisées telles que les cartes « Suica » ou « Pasmo ».

Bien qu’il est possible de se déplacer à Tokyo à l’aide des cartes « Suica » et « Pasmo », nous achetons de préférence l’une ou l’autre en fonction des lignes de trains que nous utilisons. En effet, chaque ligne appartient à certaines compagnies ferroviaires.

Dans ce nouvel article, je vous parlerai en particulier de la carte Suica que j’ai utilisé pendant un an au Japon, même si l’utilisation des cartes Suica et Pasmo est identique.

1. La carte Suica

La carte Suica a été créée par la compagnie JR East, une société japonaise de transport ferroviaire assurant le service dans la moitié nord de l’île de Honshū. La carte Suica est le nom d’une carte à puce prépayée qui vous permet d’utiliser la plupart des trains à Tokyo mais également le métro, le bus et le monorail.
Carte Suica

C’est une carte que vous pouvez recharger vous-même dès qu’elle atteint sa limite d’utilisation. En effet, la carte est débitée à chaque passage de borne sur vos trajets. Au Japon, vous payez à la distance, plus vous allez loin et plus vous payerez plus cher.

 

2. Acheter la carte Suica

En vous rendant la première fois dans une gare à Tokyo, vous trouverez différentes bornes de tickets de trains vous permettant soit d’acheter vos tickets ou carte de transport, mais aussi de recharger votre carte de transport.

Il est possible de mettre chaque borne en anglais et ainsi acheter votre carte Suica (ou Pasmo). Pour acheter votre première carte Suica vous devez payer en espèce et procédez aux étapes suivantes :

  • premier écran : cliquer sur « Purchase new Suica »,
  • deuxième écran : cliquer sur « Suica new purchase »,
  • troisième écran : cliquer sur le montant que vous voulez déposer sur votre carte Suica. Vous pouvez commencer avec ¥1000 (yens) et mettre jusqu’à ¥10 000 (yens).
  • quatrième écran : insérer la somme que vous avez choisie précédemment. Sur le même écran, vous pouvez demander un reçu.
  • Vous recevez ainsi votre première carte Suica avec le montant que vous lui avez assigné.

NB : une caution de ¥500 (yens) sera automatiquement prélevée sur le premier montant que vous aurez versé (celui-ci vous sera restitué moins ¥220 (yens) lors de la restitution de la carte).

 

3. Recharger la carte Suica

La carte Suica (ou Pasmo) peut être rechargée dans toutes les gares de Tokyo. Si vous restez longtemps à Tokyo, vous remarquerez rapidement qu’il y a plusieurs types de bornes. Certaines bornes de tickets vous permettront de recharger uniquement votre carte de transport et d’autres vous permettront à la fois de recharger votre carte mais aussi d’en acheter.

Parmi les bornes où vous pourriez acheter votre carte Suica, vous vous apercevrez que des bornes sont plus anciennes que d’autres. En effet, les anciennes bornes de tickets ont été renouvelées par de nouvelles dans certaines gares de Tokyo. Mais l’utilisation entre les anciennes et les nouvelles reste identique.

Pour recharger votre carte Suica (ou Pasmo), vous devez :

  • Déposer votre carte sur l’espace vide situé en bas à droite pour les nouvelles bornes (sur les anciennes il faut juste insérer la carte dans la borne),
  • La machine affichera les différents montants allant de ¥1000 (yens) à ¥10 000 (yens) avec lesquels il est possible de recharger votre carte,
  • Sur l’écran suivant, la borne affichera votre montant actuel sur votre carte ainsi que le montant que vous avez précédemment sélectionné,
  • Ensuite, vous devez insérer le montant que vous avez choisi pour recharger votre carte.
  • Après 5 secondes d’attente, votre carte sera rechargée.
Recharger la carte suica

Nouvelle borne de tickets de trains à Tokyo depuis 2019

 

Légende :

  • Rectangle bleu : dépôt de la carte pour la recharger
  • Rectangle orange : affichage du montant sélectionné pour la recharge de la carte
  • Cercle rouge : annuler toutes les actions en revenant à l’écran d’accueil.
  • Rectangle jaune : dépôt de l’argent en espèce pour recharger la carte.

 

4. Où utiliser la carte Suica ?

Bien que la carte Suica soit une carte prépayée pour les transports en commun dans la capitale du Japon, elle peut également être utilisée dans différents endroits. En effet, la carte Suica (ou même la carte Pasmo) a la possibilité d’être utilisée telle une carte bancaire. En plus des bornes de passage, vous pouvez aussi l’utiliser dans les endroits suivants (bien que la liste ne soit pas exhaustive) :

  • distributeur automatique de boissons et de nourritures,
  • dans les game center,
  • dans les konbini tels que Seven-Eleven, Family Mart ou encore Lawson.

Et bien entendu, dès que votre carte est épuisée, vous pouvez la recharger dans toutes les gares.

 

5. Comment restituer la carte Suica ?

Après votre séjour au Japon, si vous ne voulez pas garder votre carte Suica, il est possible de la restituer. En revanche, si vous décidez de la garder comme souvenir, sachez qu’elle sera encore utilisable pendant 10 ans.

Concernant la restitution de la carte Suica :

  • Vous devez rendre la carte Suica uniquement dans les bureaux appartenant à la JR East présents dans la plupart des gares de Tokyo,
  • Vous récupérez votre caution de ¥500 (yens) ainsi que votre solde restant (moins ¥220 (yens) de frais).

Vous aimerez aussi…

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien

Spotify Premium au Japon

Spotify Premium au Japon

Spotify est un service musical grâce à un logiciel installé sur votre ordinateur ou à son application installée sur votre mobile. Il est possible de parcourir un catalogue de fichiers musicaux selon les artistes, les albums et plus encore que vous aimez. Spotify est une merveille pour écouter un nombre incalculable de chansons n’importe où. Ce service est gratuit pour une utilisation limitée et payante pour une utilisation illimitée selon l’abonnement premium que vous avez choisi.

Depuis que je suis au Japon, mes habitudes ont changé et pour continuer à écouter de la musique, j’ai décidé d’utiliser Spotify pour la première fois. Honnêtement, j’ai utilisé Spotify gratuitement pendant 2 semaines mais les nombreuses publicités et le fait de ne pas pouvoir choisir ses chansons m’ont rapidement poussé à me tourner vers l’achat d’un abonnement Premium.

Pour se faire, il est tout à fait possible de payer son abonnement Premium grâce à une carte bancaire japonaise si vous en possédez une. Dans le cas contraire, vous pouvez également payer avec une autre carte bancaire à condition que sur votre profil Spotify, vous ayez sélectionné le pays par lequel vous souhaitez faire votre achat et que celui-ci corresponde à votre carte bancaire. C’est-à-dire que, si vous créez un compte Spotify pour la première fois au Japon, seul le pays « Japon » sera disponible dans votre profil et vous seriez forcés d’utiliser une carte bancaire japonaise.

En conclusion, on se retrouve rapidement embêté voire même déçu si vous pensiez profiter d’un abonnement Premium tel que cela la été pour moi. Heureusement, au Japon et grâce à son avancé technologique, il est possible d’acheter un compte Spotify Premium d’une manière, autre que la carte bancaire. C’est pourquoi dans cet article, je vais expliquer minutieusement la façon dont faut-il se prendre pour acheter un abonnement Spotify Premium au Japon.

1. Créer un compte Spotify

Un compte Spotify peut être créé sur un ordinateur comme sur un mobile.

Un détail inquiétant…
Si vous êtes donc au Japon et que vous créez votre premier compte, alors Spotify va détecter le pays dans lequel vous vous situez et l’affichera sur votre profil personnel. Et cela est un détail important pour la suite car vous ne pourrez malheureusement payer que par carte bancaire japonaise, ou en espèce au Japon.
Lorsque j’ai créé pour la première fois mon compte Spotify, je me situais au Japon. Pour acheter un abonnement Spotify Premium, j’ai commencé à entrer mes données via ma carte bancaire française mais Spotify m’a clairement indiqué que les données de ma carte ne correspondaient pas au pays dans lequel je me situais.
Je me suis donc rendu sur mon profil personnel pour sélectionner le pays « France » mais je n’ai pas pu. Tout simplement parce-que j’utilise Spotify au Japon. Pour que je puisse sélectionner « France », il faut que je me connecte sur mon compte Spotify depuis la France. Je vous l’accorde, c’est très embêtant.

Pas d’inquiétude, il existe une solution !

« Mais si j’ai déjà un compte Spotify ? »

Bien entendu, si vous avez déjà créé un compte Spotify en France et que vous voulez acheter un abonnement Spotify Premium depuis le Japon, alors vous pourrez sélectionner « France » sur votre profil personnel et payer avec votre carte bancaire française.

 

2. S’abonner à un compte Spotify Premium

Pour la suite des étapes à suivre, il sera préférable d’utiliser uniquement votre mobile car il vous sera indispensable pour compléter les démarches de paiement pour un abonnement premium.

En cliquant sur le bouton « S’abonner à Spotify Premium », vous accéderez à la page de démarrage de Spotify Premium.

La première page qui s’affiche est composée de 2 parties :

  • Le type d’abonnement (votre programme)
  • Le mode de paiement

 

 

2.1 Type d’abonnement

En cliquant sur le type d’abonnement, vous êtes menés à sélectionner l’offre de votre choix.

 

  • Photo 1 : Vous avez le choix parmi les 3 abonnements suivants :
    • 1 mois prépayé(s) : 980 Yens,
    • 3 mois prépayé(s) : 2 940 Yens,
    • 6 mois prépayé(s) : 5 880 Yens.
    • Option supplémentaire en choisissant Spotify Famille

    En ce qui me concerne, j’avais choisi « 3 mois prépayé(s) » pour commencer.

 

2.2 Mode de paiement

Maintenant que vous avez choisi votre type d’abonnement, on vous demandera de choisir votre mode de paiement.

  • Photo 1 : Cette page vous propose différents modes de paiement. Si votre carte bancaire japonaise vous permet d’acheter en ligne, le problème ne se pose plus pour vous. Sinon je vous invite à choisir une image avec l’un des combinis présentés (Family Mart, Lawson, etc.) pour un paiement en espèce.
  • Photo 2 : Après avoir choisi votre type d’abonnement et votre mode de paiement, vous pourrez cliquer sur le bouton vert au bas de la page « Démarrer mon abonnement Spotify Premium ».
  • Photo 3 : Après avoir démarré votre abonnement à Spotify Premium, une nouvelle page affichera un formulaire avec 4 champs de saisies de données :
    • champ 1 : Veuillez entrer votre nom de famille,
    • champ 2 : Veuillez entrer votre prénom,
    • champ 3 : Veuillez entrer votre numéro de téléphone (10 à 11 caractères),
    • champ 4 : Veuillez entrer votre adresse email.

Après avoir complété les 4 champs, vous recevrez un email via l’adresse que vous aurez fourni dans le formulaire. Cet email contient 2 codes dont un qui vous sera utile pour compléter votre paiement.

Pour la suite des étapes, il faudra que vous vous rendiez dans le combini que vous aurez choisi lors du mode de paiement.

 

2.3 Lieu du paiement

Pendant la manipulation, j’avais choisi « Family Mart » et je m’y étais rendu. A partir de ce moment-là, les étapes à suivre ne sont pas évidentes à comprendre, c’est pourquoi (toujours sur l’application) vous y trouverez un mode d’utilisation. Mais croyez-moi, même avec ce mode d’utilisation, j’ai réussi à me tromper car tout est écrit en japonais et vous serez certainement seul pour y parvenir.

« Du coup, que faut-il faire ? »
  • Photo 1 : Ici, il s’agit donc d’un exemple pour « Family Mart ». En vous rendant sur place, vous trouverez une machine verte comme sur la photo. Si vous avez choisi un autre combini, la machine sera sûrement d’une autre couleur.
  • Photo 2 : Si vous avez déjà croisé cette machine dans un combini, vous connaissez à présent son utilisation. Veuillez cliquer sur le bouton encadré en rouge sur la photo.
  • Photo 3 : Sur la page suivante, cliquez encore sur fois sur l’espace encadré en rouge comme sur la photo. Enfin, vous devriez cliquer sur un gros bouton bleu pour valider.

 

2.4 Préparation de votre commande

Lorsque vous avez précédemment validé vos données personnelles, vous avez reçu à ce moment-là un message dans votre boîte mail personnelle. Vous y trouverez un message de Spotify avec un code.

  • Photo 1 : Vous trouverez un nouvel écran avec des caractères alphanumériques. Veuillez entrer le code (à 6 caractères) que vous avez reçu dans votre courrier par email dans le champ de saisie de données. Puis validez.
  • Photo 2 : Le nouvel écran ressemble beaucoup au précédent. Cette fois-ci, entrez votre numéro de téléphone mobile. Puis validez.
  • Photo 3 : Sur le dernier écran, vous trouvez un récapitulatif de votre commande. Pour finaliser votre paiement, veuillez cliquez sur le bouton orange.

 

2.5 Paiement

Enfin, après tous ces efforts, la machine vous donnera un ticket que vous donnerez à la caisse du combini. Vous allez devoir payer la somme de l’abonnement Spotify Premium que vous avez choisi et le caissier vous fournira en échange une facture.

Quelques heures plus tard, votre abonnement Spotify Premium sera activé et vous pourriez profiter de toute la galerie musicale de Spotify !

Vous aimerez aussi…

Le vélo au Japon

Le vélo au Japon

Pratique, agréable et rentable, que ce soit pour profiter du temps ou vous faciliter les déplacements, faire du vélo au Japon vous fera le plus grand bien

Ebook gratuit

Votre email a bien été reçu, vous allez recevoir un Ebook gratuitement !